De l'aube à l'aurore - Pèlerin - Coupole (4)

Un monde à refaire

Arbre et chemin


Sur la vaste terre, isolé,
J'ai observé et médité.
Une coupole m'entourait,
Je n'avais que moi à jauger.

Ma coupole est mon nid douillet.
Je suis tout seul, j'en suis le roi,
Maître ignoré et délaissé.
Et la tristesse m'envahit.

Ma coupole ne sert à rien,
Elle n'est pas, elle est néant.
Je suis néant. Si ma coupole
Se brise, voilà que je nais !

Francis Gielen