De l'aube à l'aurore - Cris d'enfance - Joie (5)

Un monde à refaire

Bulles de savon


Joie des hommes pensifs,
Joie lourde de souffrance,
Joie intense et secrète
Comme braise d'automne.

Joie des enfants du printemps,
Riant, jouant, courant,
Espérant ardemment
Un bonheur toujours plus grand.

Joie simple, proche et fidèle,
Profonde comme la mer
Qui envahit le cœur
Des enfants de la terre.

Même en plein hiver,
Quand la neige tombe drue
Dans la nuit froide et glacée,
Joie est flamme d'été,

Un brasier dans la poitrine
Qui efface l'ennui,
Qui éclaire la nuit
Dans le matin qui se lève.

Francis Gielen